DNE, Numeri’Lab, 2017

Repères pour éduquer, enseigner et apprendre dans un environnement numérique

http://www.inspiration-numerique-education.fr

 

Présentation générale

Dans le cadre de l’accompagnement des pratiques numériques à l’École, le Numérilab de la Direction du numérique pour l’éducation lance une expérimentation qui vous propose 6 repères pour éduquer, enseigner et apprendre dans   un environnement numérique.

Ils ont pour objectif de fournir un outil de travail méthodologique et documentaire aux équipes des établissements scolaires (avec dans un premier temps une priorité pour le niveau collège) pour les accompagner dans le développement de pratiques pédagogiques et éducatives dans un environnement numérique.

Sans prétendre couvrir l’ensemble des pratiques pédagogiques disciplinaires ou éducatives, ces repères sont centrés sur quelques objectifs majeurs qui s’appuient sur les potentialités du numérique au service d’une pédagogie active tournée vers la réussite de tous les élèves : le développement du travail collectif, l’interactivité dans le lien pédagogique, la production autonome des élèves, le développement de nouvelles modalités d’évaluation, la personnalisation des apprentissages et le travail avec les parents pour associer ces derniers à la conduite du changement.

Complétés par des exemples de pratiques inspirantes (issues des sites nationaux ou académiques et classées par domaine de compétence numérique), ils pourront ainsi venir en appui :

– du conseil pédagogique et/ou de la commission numérique en établissement ;

– du conseil école-collège ;

– des animations pédagogiques, des formations académiques, des formations entre pairs ou des démarches d’auto-formation ;

– du travail du référent numérique , etc.

Présentation de chaque repère

1. Travailler en équipe / partager ses pratiques

L’ environnement numérique facilite le travail collectif au sein de l’établissement, organisé en communauté apprenante interdisciplinaire et associant toute l’équipe éducative.

En faisant du numérique un objet d’échange, de réflexion et de partage (notamment au sein de la commission numérique), il s’agit de s’interroger et de travailler collectivement sur les enjeux du numérique dans l’organisation des savoirs, dans les apprentissages et pour la formation du citoyen, en s’appuyant sur les valeurs de l’École.

2. Renforcer l’interactivité avec et entre les élèves

Travailler en environnement numérique permet de s’appuyer sur des dynamiques d’intelligence collective et de favoriser les interactions en classe et hors la classe.

Travailler en environnement numérique permet de s’appuyer sur des dynamiques d’intelligence collective (partage de documents, utilisation des espaces collaboratifs, pratique raisonnée et responsable des réseaux sociaux).

Cela se traduit par plusieurs types d’interactions en classe et hors la classe (individuelles et collectives avec le professeur, échanges entre pairs) qui permettent d’accompagner et de mettre en confiance les élèves dans leur parcours scolaire et dans la construction de leurs savoirs et compétences.

3. Rendre les élèves autonomes (créativité et productions)

La pratique du numérique doit favoriser des démarches pédagogiques actives et un apprentissage par la recherche pour que les élèves deviennent progressivement autonomes.

La pratique du numérique doit favoriser des démarches pédagogiques actives et un apprentissage par la recherche (expérimentation, analyse de controverses, annotation, publication, production et échange de documents). L’accès aux informations et la construction des savoirs sont guidés par les enseignants, dans une démarche progressive d’éveil de l’esprit critique (ce qui est tout l’enjeu de l’éducation aux médias et à l’information). Les élèves sont ainsi rendus progressivement autonomes dans la perspective du plein exercice de leur citoyenneté et de leur formation tout au long de la vie.

4. Évaluer les acquis de l’élève

Dans un cadre à la fois exigeant et bienveillant, l’appropriation pédagogique du numérique facilite la continuité des apprentissages et permet de diversifier les modalités d’évaluation.

Par l’accès à des services et des ressources multiples et en mobilité et par une réinvention du droit à l’erreur – dans un cadre à la fois exigeant et bienveillant – l’appropriation pédagogique du numérique permet de diversifier les modalités d’évaluation, par exemple avec le dossier personnel d’activités et de compétences (démarche portfolio).

5. Personnaliser les apprentissages des élèves

Les choix pédagogiques des enseignants et leurs interactions avec les élèves permettent de personnaliser les apprentissages : par l’emploi de dispositifs, de ressources et de méthodes pédagogiques adaptés et personnalisés, chaque élève (quelles que soient ses spécificités), tout en bénéficiant des fruits du travail collectif, peut ainsi progresser à son rythme, se sentir valorisé et mis en confiance, notamment par des activités soutenues d’écriture ou de lecture tutorée, de lecture enregistrée, d’exercices interactifs et accompagnés.

6. Associer les parents

Ce cadre de travail collectif contribue à associer les parents pour expliciter les démarches, les impliquer et les accompagner pour œuvrer à la réussite de tous les élèves.

Ce cadre de travail collectif, dont la mise en œuvre est facilitée par les ressources et services en ligne (ENT et autres espaces collaboratifs), contribue à associer les parents dans une triple finalité : expliciter les démarches et projets pédagogiques, les impliquer dans la feuille de route numérique de l’établissement et les accompagner pour œuvrer à la réussite de tous les élèves.